Diagnostics du vent solaire et de la poussière à partir de la sonde Parker Solar Probe

Le sujet de recherche proposé repose sur l’exploitation de l’instrument radio FIELDS à bord de la sonde Parker Solar Probe. Il consiste à établir un diagnostic local des électrons et des poussières de l’héliosphère interne. Parker Solar Probe, lancée le 12 août 2018, est la mission historique d’exploration de l’atmosphère de notre étoile puisqu’elle s’approchera du Soleil jusqu’à 9.5 rayons solaires d’ici 2024. Le but de la thèse est d’aboutir à un diagnostic in situ du vent solaire dans l’héliosphère interne en développant la méthode de spectroscopie du bruit thermique aux électrons suprathermiques (ou strahl). Ainsi, la détermination des paramètres macroscopiques du vent solaire à partir des premières données de Parker Solar Probe devrait permettre de comprendre les controverses actuelles sur le transport de l’énergie dans le vent solaire, son accélération et le chauffage de la couronne. Le deuxième volet de la thèse consistera à caractériser les particules de poussières, leur formation et leur interaction avec le vent solaire. Cette analyse est un élément essentiel pour l’application aux autres futures missions dédiées à l’héliosphère interne, comme Solar Orbiter et BepiColombo.

JPEG - 701.3 ko

Parker Solar Probe Crédits NASa /John Hopkins